}

Heures d'ouverture
Lun au Ven - 9h à 17h

Publication du FVAA | Diane Racine | 2018-12-20

Mme Williamson, avocate et sage Wampanaog, lors de la conférence de presse du 5 décembre dernier s’est exprimée au nom du Chef de sa communauté, M. Tony Cunningham.

Voici l’intégralité de son discours: Ensemble, et avec les communautés autochtones, nous aborderons la protection de l’environnement et la création d’opportunités économiques qui contribueront à nous maintenir aujourd’hui et pour les sept prochaines générations.

La planète est en péril. Nos écosystèmes se détériorent et nos ressources s’épuisent et sont presque détruites par la mauvaise exploitation et la pollution, ce qui met non seulement en danger les peuples autochtones mais toute la vie sur la planète. Si nous ne faisons rien maintenant, nous cesserons d’exister. En fait, les Nations Unies ont publié une déclaration en septembre 2018 déclarant que si nous ne prenons pas de mesures immédiatement pour inverser les dégâts d’ici 2020, il sera presque impossible d’y arriver.

Les peuples autochtones ont non seulement une connaissance innée de la Terre nourricière, mais également la responsabilité inhérente de prendre soin d’elle et de toutes les espèces dont nous dépendons pour survivre. Par conséquent, il est absolument essentiel que les communautés autochtones se voient confier un rôle de premier plan pour remédier à la situation. La FVAA est fière de donner à ces communautés les moyens de donner l’exemple aux autres communautés et aux gouvernements du monde entier.

C’est pourquoi le Fonds vert des Autochtones d’Amérique a été créé. Le fondateur, M. Jacques Bernard a réuni des leaders des communautés autochtones et des membres du monde international des affaires pour qu’ils exploitent leurs ressources afin d’aider les communautés autochtones à devenir économiquement autonomes en utilisant des technologies vertes, dans la mesure du possible, pour diversifier leurs économies et créer des emplois, et préserver les écosystèmes pour les sept prochaines générations, conformément aux systèmes de croyances traditionnelles. Plusieurs communautés, de l’Ontario à la Nouvelle-Écosse, seront les premières à participer à ces initiatives et serviront d’exemple à d’autres communautés en Amérique.

Les projets seront choisis après avoir été dûment examinés par les chefs qui siègeront sur le Grand Conseil de Consultation Stratégique du FVAA, et le financement sera fourni sous forme de subventions non remboursables. Des experts dans différents domaines d’affaires fourniront également un soutien afin de garantir la viabilité économique des projets sélectionnés pour l’investissement et des audits réguliers pour s’assurer que les fonds sont utilisés aux fins pour lesquelles ils ont été donnés. En contrepartie, chaque communauté est tenue de donner 10 % de ses bénéfices au FVAA afin qu’elle puisse être redistribuée à d’autres communautés sélectionnées pour un financement.

Tous les fonds du FVAA ont été soumis au contrôle des autorités bancaires et financières internationales et nous en sommes aux dernières étapes de préparation pour le déblocage des fonds au début de 2019. Les communautés représentées ici sont celles qui ont été sélectionnées pour participer.

Je suis fière et honorée de travailler avec chacun d’entre eux et avec le FVAA pour atteindre ces objectifs et j’espère pouvoir vous tenir au courant lorsque les premiers projets auront été sélectionnés pour un financement.